RADIO(S)

Alerte info
RMS INFOS : : Désormais, Ecoutez RMS RADIO MIDI SOLEIL sur la fréquence 96.4 sur l'Application WEBTUNER.FR !


Kennedy Davenport et Jeffrey Bowyer-Chapman dans «RuPaul's Drag Race - All Stars 3».

Kennedy Davenport et Jeffrey Bowyer-Chapman dans «RuPaul's Drag Race - All Stars 3». — Capture d'écran VH1

La résurrection de Kennedy. Pas JF, assassiné à Dallas en 1963, mais Kennedy Davenport, la queen de RuPaul’s Drag Race qui a failli être éliminée du All Stars 3 à la fin de l’épisode précédent et qui, cette semaine, a tout cartonné. La lucidité de Milk, en revanche, présentait un encéphalogramme toujours aussi plat. Elle lui a été fatale puisque, à force d’être la seule à clamer qu’elle est la meilleure, c’est elle qui a dû plier bagages.

Mais récapitulons. Le défi de la semaine consistait à jouer la comédie dans une parodie du Bachelor sobrement intitulée The Bitchelor.

Chaque queen devait incarner un archétype de candidate de téléréalité et « séduire » Jeffrey Bowyer-Chapman, le bogoss de la série unReal.

Kennedy Davenport a écopé du profil de la party girl et a démontré que :

1- Elle est capable de faire autre chose que de se coller des gommettes, bouts de miroirs ou peu importe ce que c’est sur le visage.

2- Il est possible de faire marrer en utilisant le même dentier que Sara Forestier dans La tête haute (le comique était alors dramatiquement involontaire).

Seule Ben DeLaCreme s’en est tirée presque aussi bien dans le rôle de la cougar lubrique.

Un rôle plus trash que les housewifes coquinettes des années 1950 qu’elle personnifie habituellement et qui l’impose comme la candidate la plus régulière dans les hauts de ce All Stars 3. Ce qui a inspiré ce tweet à Trixie :

La gênance maximale a été atteinte par ChiChi DeVayne dont le passage dans le jacuzzi avec le Bitchelor et Shangela dans des rôles de polyamoureuses avait plutôt l’air d’un spot pour l’abstinence sexuelle.

Du coup, le hors-sujet d’Aja qui devait camper une célibataire needy (c’est-à-dire avec un besoin permanent d’être rassurée sur sa valeur et sur l’affection que lui portent ses proches) est presque passé inaperçu. Elle a reconnu après coup ne pas voir compris ce qu’elle devait faire.

Résultat : elle était plutôt une cyclothymique hypersensible à tendance psychopathe. Soit le rôle que devait tenir Milk… incapable, malgré l’énorme talent qu’elle s’attribue, de tenir son personnage de stalker jusqu’au bout.

Son passage au côté du Bitchelor était tellement hystéro que Trixie Mattel n’avait plus de place pour essayer de faire exister sa « fake girl » (l’équivalent californien de nos cagoles, tchu vois).


Résultat des courses. Un tiercé de tête composé de Kennedy Davenport, Ben DeLaCreme et – par défaut – Trixie. Et un trio Chi Chi, Milk et – par défaut – Aja en queue de peloton. Vous connaissez la suite, Kennedy remporte le «lipsynck» puis élimine Milk. L’intolérance au lactose est de plus en plus répandue.

Retrouvez nos compte-rendus des épisodes précédents :

?>> Episode 2 : Des divas et une Célinde Dion ratée

 >> L'épisode 1 raconté aux lecteurs de «L'Equipe»

>> RuPaul's Drag Race pour les nuls

 

Source de l'article : https://www.20minutes.fr/culture/2220063-20180213-video-rpdr-all-stars-3-drag-queens-larguees-bitchelor
Partager