RADIO(S)

Mika : Je vous écoute tous les jours ! Merci pour les années 80 ! j'adore ! Didier : RMS est devenue ma radio fétiche au bureau. Coucou de Carcassonne floroccitan : Un bonjour à toute l'équipe ! Merci pour cette formidable radio et longue vie ! Mylla : De super musiques ! aime bien ! Seb : Super RMS ! continuez comme ça ! Biter34 : RMS c'est mon cœur mon amour, une radio originale avec pleins de souvenirs, franchement belle équipe ! Plume34 : Un petit coucou à Marie et Puce gros bisous les filles et merci pour votre gentillesse ! Sylvia : Vraiment une radio Géniale ! et au Top !


Unai Emery, le 13 février 2017 à Madrid.

Unai Emery, le 13 février 2017 à Madrid. — Francisco Seco/AP/SIPA

De notre envoyé spécial,

Unai Emery n’est dupe de rien. L’entraîneur espagnol sait depuis six mois que sa saison commence mercredi soir et qu’elle peut se terminer trois semaines après. Il espérait sans doute éviter le Real Madrid, mais maintenant qu’il y est, il fait avec. « Je vis chaque moment comme une chance de montrer notre niveau, notre motivation. Je veux profiter. J’ai confiance dans l’équipe. Je veux qu’elle montre sa personnalité. Qu’elle montre que le PSG est un grand club».

Tout le contraire de l’an passé, quand elle s’était écroulée lamentablement en cinq minutes à Barcelone. Une expérience qu’Emery refuse de mettre de côté. Mieux, le Basque estime que cela peut aider à affronter un Bernabeu plein à craquer derrière une équipe qui adore ça. « La remontada, c’est une expérience de plus pour nous. On en a parlé un peu. Aujourd’hui, nous sommes mieux préparés ».

>> A lire aussi: Real Madrid-PSG: «Je n’ai rien à prouver à qui que ce soit », Zidane très tranquille avant le match de l’année

Ça reste à voir. Comme au Camp Nou, il manquera Thiago Motta, jugé pas suffisamment compétitif par son coach. Le rôle de sentinelle, qu’on pressent vital pour garder l’équilibre et résister à l’entame madrilène, se décidera donc entre Lassana Diarra et Lo Celso. Un gars qui n’a pas joué dix matchs en un an contre un petit jeune bourré de talent mais dont c’est loin d’être le meilleur poste. « Lassana Diarra est dans le groupe, donc il est prêt et il a envie. Tout comme Lo Celso. » Le premier est favori, comme Kurzawa et Alves sur les ailes, même si ce sont les deux latéraux les moins bons du PSG en ce moment.

 

Source de l'article : https://www.20minutes.fr/sport/2220435-20180213-real-psg-match-commence-preparer-lors-6-1-camp-nou-assure-emery
Partager