RADIO(S)

Alerte info
RMS INFOS : : Désormais, Ecoutez RMS RADIO MIDI SOLEIL sur la fréquence 96.4 sur l'Application WEBTUNER.FR !


De nombreuses personnes affirment souffrir d'effets secondaires avec la nouvelle formule de Levothyrox
De nombreuses personnes affirment souffrir d'effets secondaires avec la nouvelle formule de Levothyrox — ALLILI MOURAD/SIPA

L’association française des malades de la thyroïde (AFMT) revient à la charge sur la nouvelle formule du Levothyrox. Dans un communiqué publié jeudi, elle annonce qu’une nouvelle étude, menée à son initiative, révèle des problèmes « d’une gravité encore plus considérable » qu’une précédente analyse.

Ces résultats, « s’ils sont confirmés, pourraient constituer un élément, déterminant, d’explication de cette crise » poursuit l’AFMT. Deux problèmes notables ont été identifiés sur le Levothyrox « nouvelle formule » (NF). D’abord, un sous-dosage en lévothyroxine, « seul composant hormonalement utile du médicament ». Ensuite, « la présence, très anormale, de "dextrothyroxine" », une molécule qui n’a pas d’action hormonale et dont la présence interpelle l’association.

Au vu de ces analyses, l’AFMT reste prudente et demande que l’Etat et l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) conduisent des expertises complémentaires pour confirmer ou invalider cette étude. « Le ministère de la Santé et l’ANSM doivent (…) prendre leurs responsabilités » conclut le communiqué.

Une ancienne formule peu disponible

Mise sur le marché en mars, la nouvelle formule du Levothyrox prescrit à 3 millions de personnes en France pour traiter des pathologies thyroïdiennes est accusée d’être susceptible d’avoir des effets secondaires comme des crampes, maux de tête, vertiges et perte de cheveux.

Face à la colère des patients, l’ancienne formule du médicament a fait son retour dans les pharmacies françaises le 2 octobre mais au compte-gouttes, selon les associations de malades. Disponible sous le nom d’Euthyrox, l’ancienne formule est prescrite uniquement aux patients « qui n'ont pas d'alternative ».

Le 1er octobre 2018, une action collective doit s’ouvrir devant le TGI de Lyon. Cette procédure rassemble près de 8.000 inscrits et plus de 500 dossiers ont été transmis à la justice.

Source de l'article : https://www.20minutes.fr/societe/2289883-20180614-levothyrox-association-remet-cause-nouvelle-formule-medicament-etude
Partager